top of page

Peut-on craquer pour une gourmandise ?

Qui n'a jamais envie d'une petite gourmandise de temps en temps, pour se faire plaisir sans culpabiliser ?

Je suis certaine que même si vous surveillez votre ligne, vous ne pouvez vous empêcher de penser à un petit gâteau, un biscuit que vous aimeriez manger et parfois vous ne succombez pas à la tentation de croquer dans un de ceux que vous avez dans vos placards.


Dans notre vie de tous les jours, on devrait régulièrement se questionner sur nos habitudes quotidiennes, réfléchir au pourquoi de nos actions, si c'est par devoir, habitudes, contraintes, besoin ou réellement envie.

Et d'autant plus quand il s'agit de l'alimentation.


Continuons notre réflexion en nous référant aux notions de psychoneuronutrition.

Pourquoi mange t'on ? Dans quelles conditions ?

  • Est-ce parce que l'on a faim ? (dans ce cas, il faudra réfléchir à ce qui a été mangé plus tôt, à manger peut-être davantage d'aliments rassasiants et/ou des protéines) ;

  • Est-ce parce que l'on s'ennuie ? Écoutez votre corps plutôt que votre mental.

  • Quand vous mangez, soyez conscient de ce que vous faites.

  • Ne mangez que quand vous avez réellement faim.

  • Cessez de manger quand vous êtes satisfaits et non saturés. Mangez lentement (en mâchant bien) pendant au moins 20 minutes.

  • Mangez ce que vous aimez le plus. Attention à la frustration ! Pas de culpabilisation sinon vous irez vers la compulsion !

  • Faites honneur à vos émotions : la nourriture est un réflexe trop souvent utilisé quand on est submergé par nos émotions (positives ou négatives). Apprenons à les écouter et à les accepter, et non nous jeter sur l'alimentation pour les combler ou les camoufler.


Si on a tendance à grignoter, il faudra se demander pourquoi on en a envie.
  • Est-ce parce que l'on a faim ? (dans ce cas, il faudra réfléchir à ce qui a été mangé plus tôt, à manger peut-être davantage d'aliments rassasiants et/ou des protéines) ;

  • Est-ce parce que l'on s'ennuie ? Écoutez votre corps plutôt que votre mental.

  • Est-ce que l'on veut combler un manque ?

  • Est-ce une habitude ?

  • Est-ce dû au stress ?


Pour chacune de ces hypothèses (et pour celles que vous pouvez avoir), la Naturopathie a une réponse.

N'hésitez pas à vous tourner vers un-e Naturoapthe pour être accompagné-e dans ce domaine également.


Voilà quelques pistes de réflexion pour vous aider à maîtriser votre prise alimentaire et votre rapport à la nourriture.


Pour vous aider à maîtriser la prise de poids, je vous propose régulièrement (et dans mes parcours Naturo également) des recettes anti-inflammatoires, sans gluten, et souvent avec un index glycémique moyen ou bas. La gestion du poids est multifactorielle et n'est pas à prendre à la légère en suivant tel ou tel régime à la mode qui fait certes parfois perdre du poids sur la balance, mais souvent ce sera de l'eau ou de la masse musculaire. Et vous reprendrez rapidement ces kg perdus.

Pour une perte de poids durable, tournez-vous vers un professionnel de santé qui saura vous accompagner sur le long terme et en prenant en compte tous les paramètres de votre vie et de votre santé. Car oui, ce n'est pas à envisager pour toute personne et à tout moment, même si je comprends bien qu'avant l'été on a envie de destocker les graisses qui se sont accumulées durant l'hiver et de retrouver un corps plus musclé ou moins arrondi, plus svelte.

On en reparlera ensemble prochainement.


Je vous partage ici une recette de crinkles (ou craquelés) au citron avec de la noix de coco qui ont un index glycémique bas. Vous pourrez les manger sans culpabiliser et en vous faisant plaisir.

De plus ils sont sans gluten, sans produit laitier, et sont très rapides et simples à réaliser.

Que demander de plus ?


Crinkles au citron
.pdf
Télécharger PDF • 899KB



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page