top of page

A la recherche du bonheur

smiley sourire clin d'oeil bonheur

C’est la journée internationale du bonheur alors nous allons nous pencher sur cette question.

On est bien d’accord : on recherche tous le bonheur.

Pour certains, cela peut être dans l’argent, le pouvoir, le sport, les loisirs ; pour d’autres, ce sera dans la famille, la réussite, le partage ou la solitude. On peut le trouver aussi dans la relation quelle qu’elle soit, dans la réalisation de soi (personnelle)…

Sans jugement aucun sur les choix que vous pouvez faire, je vais vous partager une notion du bonheur et comment le vivre au quotidien.

Car oui, la naturopathie accompagne chacun à retrouver vitalité et bien-être, qui, pour la plupart d'entre nous, sont les prémices et les indispensables pour être heureux.

 

La conception du bonheur est personnelle, sociétale et changeante ; elle se modifie avec le temps et les expériences.


Bonheur instantané

Parmi les expériences, vous avez sans doute vécu un grand et/ou beau moment où vous étiez au top de vos capacités et de votre partage, que l’on vous félicite et qu’une seule personne (sur les 20, 50 ou 200 présentes) vous fait une remarque négative ou pas franchement agréable. De quoi allez-vous vous souvenir à la fin de la journée ? Au sortir de ce moment ? Je pense que cette expérience sera ternie par cette remarque, ce pic émotionnel négatif que vous avez ressenti.


Il y a en nous deux grands mois : celui de l’expérience (le moment présent) et celui du souvenir (qui se construit en fonction des pics émotionnels positifs ou négatifs).

Le cerveau traite le bonheur différemment : le bonheur de l’expérience et celui du souvenir. En fonction du pic émotionnel (positif ou négatif), il va dissoudre, déconstruire l’expérience pour ne garder que l’émotion bien plus souvent négative mais parfois positive.

Pour vivre le bonheur, il faut faire la distinction entre le bonheur de l’expérience et le bonheur du souvenir. Comment je me construis avec mon moi-souvenir l’expérience vécue.

 

Petit exercice

Je vous invite chaque soir à penser à votre journée et avant de vous coucher de réfléchir que si votre mémoire était effacée, si les souvenirs n’existaient plus le lendemain au réveil, comment auriez-vous voulu vivre votre journée. Que garderiez-vous en mémoire ? Que modifieriez-vous pour être plus heureux, en adéquation avec ce que vous aimez, ce que vous voulez ?

Nous avons tous besoin de plus d'harmonie, de positivité, d'authenticité, de bienveillance.
Ensemble, nous pouvons réaliser cela en partageant autour de nous de l'amour, et en provoquant des transformations extraordinaires.
Cultivons l'amour et un état d'esprit de positivité et de gratitude.
Ensemble, changeons le monde autour de nous.


Ma vision du bonheur

Pour moi, le bonheur se trouve dans les choses simples qui me nourrissent, me font du bien.

Le bonheur se trouve dans le sourire de mes enfants. Dans les encouragements et la reconnaissance de mes parents, de mes proches.

Le bonheur est dans le partage avec l’autre, celui /celle que j’aide dans mon travail, que je côtoie au quotidien, ou que je rencontre dans la rue ou les magasins.

Le bonheur est dans la préparation d’un repas partagé et dans sa dégustation.

Le bonheur, je le trouve dans un temps particulier avec mes amis. Échanges, partages, rires.

Le bonheur se ressent dans une balade dans la nature, en forêt (en ramassant châtaignes, champignons, fleurs ou juste pour respirer), à la mer, en montagnes : admirer les paysages variés est une merveille ! Ils sont là depuis des millénaires et cette stabilité me fascine. Plonger mon regard dans ces panoramas en perspective qui sont si éloignés de moi et pourtant j’en fais partie intégrante. Quelle joie ! Quel plaisir ! D’autant plus si c’est partagé avec d’autres !

Une fleur qui pousse, c’est le bonheur ! Et prendre le temps de l’admirer, sa couleur, son parfum, sa croissance silencieuse mais bien réelle. La variété que l’on peut contempler dans la grande famille des fleurs me fascine toujours !


S'aimer, c'est le premier pas.

La personne avec laquelle on vit au quotidien devrait être notre priorité : c’est nous-même en tout premier lieu. Et le corps dans lequel notre âme et notre esprit vivent devraient être notre sujet de préoccupations.

Je réalise depuis peu que les conseils de sécurité donnés lors d'un décollage en avion, en cas de troubles en vol, sont de mettre en priorité son masque à oxygène avant d'aider la personne à nos côtés. Malgré notre amour et notre bonne volonté, on ne peut pas aider, accompagner qui que ce soit si d'abord on n'a pas pris du temps pour soi, pour aller bien, pour se restaurer, pour guérir, pour pouvoir donner.

Aimons-nous et respectons-nous pour pouvoir ensuite aimer, aider l'autre !


Nos pensées nous nourrissent

Veiller à nos pensées qui impactent notre humeur est essentiel. Laisser exprimer ses émotions, les accueillir et soit les laisser filer, soit les nourrir, les chérir car elles nous font du bien.

Nous avons en moyenne 1 pensée par seconde. Je vous lance un défi : osez jouer avec vos pensées ! Durant une semaine, jouez-vous des films le plus souvent possible pour vivre enfin la vie que vous voulez vivre ! Osez penser la joie, le partage, la vie !

Prenez le contrôle de votre cerveau pour être heureux ! Pleinement satisfait de votre vie !

La fatalité n’existe pas : vous pouvez choisir ce que vous voulez vivre.

Osez affronter ce qui vous dérange et/ou vous fait peur et allez de l’avant !

De plus en pratiquant au quotidien la gratitude, vous verrez les situations changer mais avant cela vos pensées seront bien plus agréables, nourries de positif et tournées vers ce qui est encourageant, valorisant.

N'hésitez pas à la vivre et à diffuser de belles ondes positives autour de vous.

Pour cela, vous pouvez mettre en place un pot de gratitude ou un carnet de merveilles.


jeune femme avec coeur lumineux dans les mains bonheur

Conseil pour être heureux

En étudiant de plus en plus la neurochimie du cerveau, je réalise que c’est cela qui dicte nos comportements. Et l’on peut agir au quotidien sur cela car nous sommes conçus pour être heureux seulement si l’ensemble de nos fonctions le permettent. C’est la pensée holistique de l’organisme, la vision de la naturopathie : tout est lié, interconnecté. Tous les organes entre eux, les pensées et émotions qui interagissent dans l'axe intestin-cerveau, notre alimentation qui impacte sur nos émotions et sur notre santé, les intolérances alimentaires qui agissent négativement sur notre organisme créant des inflammations, des douleurs et des troubles de l'humeur par exemple.

Pour être heureux, il nous faut stimuler 3 neurotransmetteurs essentiellement : la dopamine, la sérotonine, l’ocytocine.


Lors des consultations en naturopathie, nous évaluons vos différents neurotransmetteurs (messagers chimiques qui véhiculent l’information de synapse en synapse (terminaisons nerveuses) pour permettre au circuit neuronal correspondant d’effectuer ses actions).

Les carences en neurotransmetteurs sont essentiellement dues à notre mode de vie trop stressante et à notre alimentation non adaptée ; il est donc tout à fait possible de remédier naturellement à cela par une alimentation personnalisée et en fonction de la neuronutrition et la chrononutrition.

Mon conseil pour vivre heureux, c’est de nourrir vos neurotransmetteurs par des pensées et une vie qui les stimulent.

Aujourd’hui, je choisis d’être heureux-se :
je me nourris de ce qui est bien, beau et bon.

Prenez soin de vous !




Posts récents

Voir tout

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page