top of page

20 conseils naturo pour les fêtes

Dernière mise à jour : 9 janv.

Pendant les fêtes de fin d’années, les excès sont nombreux. On ne va pas se le cacher, les meilleures résolutions d’agapes « raisonnées » résistent mal aux premiers échanges avec les convives. On se laisse tenter par toutes les petites choses à grignoter dès l'apéritif et ce jusqu'au dessert, et on recommence le lendemain. Et cela pendant plusieurs jours.

Celui qui souffre le plus lors de nos excès, c’est notre foie.

main sur le ventre pour chouchouter son foie

Je vous partage ici quelques pratiques à respecter pour chouchouter votre foie, mieux digérer et profiter de ces moments de partages.


Quel est le rôle du foie ?

Notre foie a pour rôle d’éliminer les molécules étrangères à notre organisme que nous ingérons, à l’image des additifs alimentaires, des pesticides, de l’alcool ou encore des corps de Maillard (composés chimiques qui se forment lors de la transformation des aliments : à températures élevées, les protéines brunissent en présence de sucre. Cette réaction chimique produit des composés toxiques, les corps de Maillard, qui sont à l’origine de la formation de la croûte du pain, de la peau grillée du poulet, des grillades, ou encore du gâteau doré au four).

Heureusement, notre foie a pour mission d’éliminer toutes ces molécules étrangères. Il va donc transformer les substances initialement toxiques en des composés qui vont ensuite pouvoir être éliminés par l’organisme.

Oui mais voilà : lorsque le foie reçoit trop de molécules étrangères, il n’est plus en mesure de les éliminer correctement. De temps en temps, après un gros repas par exemple, cela peut alors engendrer fatigue, migraines ou encore nausées. Mais lorsque le foie reçoit trop de molécules étrangères de manière répétée, les conséquences peuvent être plus graves : hausse du risque de cancer, fatigue chronique, troubles endocriniens, etc...


Voici donc 20 conseils à adopter pour faciliter le travail du foie, mieux digérer et perdre les quelques kilos qui se sont installés avec ces excès :


1. Choisissez les aliments qui vont faciliter le travail du foie

Vous pouvez tout d’abord miser sur les aliments qui vont stimuler le travail des enzymes. En effet, les enzymes ont pour rôle de transformer et de dégrader les substances toxiques. Pour cela, privilégiez le brocoli, les choux de Bruxelles, l’ail, le curcuma, la betterave, la pomme, et le gingembre.

L’artichaut, le radis noir et le romarin sont également d’excellents aliments detox. Ils vont en effet favoriser la sécrétion de bile, qui va avoir pour rôle d’éliminer les composés toxiques après leur dégradation.


2. Consommez des fruits et légumes bio, crus ou cuits à basse température

Rien de mieux pour soulager le travail du foie que de privilégier des végétaux frais. Choisissez-les bio pour éviter l’apport de molécules étrangères comme les pesticides, qui demanderaient davantage de travail d’élimination au foie.

Consommez-les crus ou cuits à basse température afin de conserver tous les nutriments et d’éviter la formation de corps de Maillard.


3. Buvez 1,5L à 2L d’eau par jour

Après un excès, le foie fonctionne à plein régime et va donc puiser dans nos réserves d’eau afin d’effectuer son travail d’élimination. Il est donc important de bien boire, à savoir entre 1,5L et 2L d’eau par jour, pour que le foie puisse faire son travail correctement et éliminer les déchets.

C’est pour cette raison qu’il est particulièrement important de boire beaucoup d’eau lorsque l’on consomme de l’alcool. Lorsqu’il a été dégradé par le foie, l’alcool se transforme en une substance toxique. Lorsque cette substance s’accumule dans l’organisme, elle est responsable de symptômes comme les maux de tête, les nausées et les tremblements. L’organisme va donc puiser dans ses réserves d’eau pour l’éliminer, provoquant une déshydratation si vous n’avez pas bu assez d’eau, qui va entraîner des maux de tête.

tasses et théière de thé vert

4. Boire du thé vert

Le thé vert contient des polyphénols qui stimulent les enzymes détoxifiants du foie et la fonte des lipides. De quoi dégonfler au niveau abdominal et avoir un teint plus lumineux.

Sans oublier un verre d'eau chaude arrosé du jus de citron bio à boire à jeûn.


5. Respirer pour soulager les ballonnements

Si vous vous sentez gonflé-e, allongez-vous sur le sol, puis prenez une profonde respiration abdominale en inspirant par le nez. Retenez votre souffle pendant quelques secondes (au maximum 5), et expirez lentement par la bouche, en rentrant peu à peu le ventre. Faites cet exercice 10 fois de suite pour soulager rapidement un ballonnement.


6. Prendre une cure de pollen frais

Parmi les superaliments qui aident à être en forme et vivre plus sainement, le pollen frais est un must. Riche en fibres, en minéraux alcalinisants, en vitamines et en ferments lactiques, le pollen frais favorise l'élimination des toxines et rebooste l'organisme. 2 cuillères à café au petit déjeuner (nature ou dans une compote ou un yoghourt si vous n'aimez pas le goût), durant six semaines.


7. Un bain vapeur, sauna ou hammam, pour éliminer les toxines

Les Romains hier et les Scandinaves aujourd’hui l’ont bien compris : la transpiration permet d’évacuer les toxines. Merveilleux nettoyeurs de l’organisme qui permettent d’éliminer par la peau, les toxines accumulées, ils vont apporteront en sus une bonne dose de détente et de chaleur, dont vos reins profiteront en rechargeant leurs batteries énergétiques !


massage de pieds réflexologie plantaire pour détox et bient-être

8. Une séance de réflexologie plantaire

Pour favoriser la détoxication de l'organisme (l'aider à déloger et évacuer les toxines accumulées) des séances de réflexologie plantaire seront bienfaisantes mais également pour apaiser le mental mis souvent à rude épreuve durant ces temps de fêtes.



9. Pratiquer régulièrement un brossage à sec

Véritable booster de la circulation lymphatique, le drainage à sec est à pratiquer le matin, avant la douche.

Je vous parle de ses bienfaits et de la réalisation dans cette vidéo.



10. Choisir des légumes détoxifiants

Les légumes riches en antioxydants permettent de lutter contre les toxines, tout en améliorant le transit intestinal – idéal pour se débarrasser d’un ventre gonflé !

Alors régalez-vous d’ail, d’artichaut, de betterave, de carotte, de choux divers et variés, de cresson, de gingembre et de radis noir.


11. Limiter les aliments difficiles à digérer                           

Après les excès alimentaires, limitez de votre alimentation les protéines (surtout la viande rouge), les lipides (fromages) qui sont plus difficiles à digérer, et le sel qui augmente la rétention d'eau.

De même, pensez à réduire votre consommation de pain et de laitages, des aliments qui favorisent les ballonnements. Ainsi que le sucre sous toutes ses formes.


12. Privilégiez les soupes et les jus de légumes

Pour une soupe spécial détox : dans une cocotte, faites revenir 1 oignon et 1 gousse d’ail émincés dans le jus d’un demi-citron. Pendant ce temps, détaillez en gros cubes 3 courgettes, 2 blancs de poireaux, 2 navets roses, 1 fond d’artichaut.

Ajoutez les légumes dans la cocotte, avec du romarin et du persil, puis couvrez d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire 25 minutes. À l’issue de la cuisson, prélevez un tiers des légumes et mixez le reste. Remettez les légumes non mixés dans la soupe et servez immédiatement : le fait de devoir mastiquer des morceaux renforcera la satiété.


13. Si vous voulez un dessert, choisissez l'ananas frais

Ce fruit est la star de la détox car il permet de purifier l'organisme et il est rassasiant. De quoi se faire plaisir avec une touche sucrée.


14. Côté aromathérapie

Pour soulager efficacement les ballonnements, mélangez une goutte d’huile essentielle de basilic à une cuillerée à café d’huile de nigelle et avalez ce mélange avant chaque repas.

L’huile essentielle de basilic et la nigelle sont parfaites pour éviter les gonflements intestinaux.


Pour contrecarrer les excès, ayez le réflexe menthe poivrée pour atténuer maux de tête et brouillard mental. Appliquez une goutte pure de cette huile essentielle en massage des tempes et le haut de la nuque, deux ou trois fois, le temps du malaise.


15. Et s'il y a eu excès d'alcool...

Une tisane de racines de kudzu (Pueraria lobata) peut apporter une aide précieuse.

Mais si vous avez vraiment tiré sur la corde, et souffrez de la fameuse « gueule de bois » avec céphalées et migraines persistantes, tentez la méthode Gardelle, du nom du kinésithérapeute qui l’a mise au point. Elle consiste à appliquer simultanément une bouillotte chaude au niveau du foie et une poche de glace enveloppée dans un linge au niveau de la tête pendant dix minutes.


15. Tisane détox

Drainez votre organisme en buvant une tisane détox ou en optant pour une décoction de feuilles d’artichaut, puissant protecteur et régénérateur du foie (50 grammes de feuilles fraîches pour un litre d’eau à faire bouillir pendant dix minutes).


16. Côté estomac

S'il a été malmené et que vous ressentez des lourdeurs digestives, rien de tel que le classique boldo (Peumus boldus). Riche en boldine, un alcaloïde possédant une puissante action cholagogue et cholérétique, cette plante améliore l’assimilation des repas trop copieux.


17. Lendemains de fêtes

Remplacez les repas du lendemain par une monodiète permettant de mettre au repos le système digestif. Au choix : compote de pommes, de poires, ou soupe de légumes riches en aliments soufrés (poireaux, céleri branche, oignons, navets, brocoli) ayant la capacité de drainer le foie. Ou encore monodiète de riz semi-complet très efficace et pas désagréable.

Vous pouvez opter pour une cure d'un fruit cru : pomme, poire ...

Entre les deux fêtes, prolongez cette mini-trêve en évitant certains aliments : desserts sucrés, viandes en sauce, charcuterie, produits laitiers, alcool et café.


18. Sortez !

Profitez de vos journées de congés, ou la fin d'un repas, ou quelques minutes par jour, pour marcher !

Une balade dans la nature pour vous réoxygéner, vous redynamiser et chasser les idées noires qui affleurent parfois en fin d’année une fois l’émotion des fêtes retombée, et après ce qui aura pu être cristallisé lors de certaines retrouvailles.


19. Mais aussi :

Pensez enfin aux probiotiques pour réensemencer votre flore intestinale déséquilibrée par les excès de gras, d’alcool et de sucre.


20. Se protéger

Je termine par le début !

Il vaut mieux prévenir que guérir.

tapas apéritif dinatoire

Avant de commencer l'apéritif et les repas que vous savez être particulièrement riches et arrosés, prenez une cuiller à café de psyllium diluée dans un grand verre d'eau.

Ces graines (Plantago ovata ou ispaghula ou plantain des Indes) chargées en mucilage vont former un « gel » protégeant les muqueuses intestinales, favorisant la digestion, limitant l’absorption de l’alcool et modérant votre faim.

Un effet protecteur similaire peut être obtenu en avalant une cuillerée d’huile d’olive ou de charbon végétal dans de l’eau pour diminuer l’impact de l’alcool, toujours avant d’avaler quoi que ce soit.

N’oubliez pas ensuite de bien mâcher les aliments. Le broyage mécanique par les dents et l’action préliminaire de la salive sont en effet en soi une partie du processus digestif.

Ce qui se fait au préalable n’aura pas à se faire par la suite !

Côté alcool, la fête sera vraiment plus folle si vous privilégiez des crus bio. Moins chargés en sulfites et dénués de résidus de pesticides, ils seront bien moins enclins à déclencher des céphalées. Buvez à petites gorgées et veillez à limiter au maximum les mélanges aux effets délétères.


Se protéger, c'est également ne pas se laisser envahir, polluer émotionnellement par des personnes qui veulent prendre du pouvoir, de l'emprise sur vous. Qui vous blessent, peut-être de manière inconsciente.

N'acceptez pas toutes les remarques, sous prétexte que c'est pour votre bien ou que c'est un ami ou un membre de la famille. Respectez-vous au point de vous faire passer en premier et d'oser dire NON si vous ne pouvez accepter, tolérer la situation ou les propos.

Les Fleurs de Bach seront une aide efficace pour vous préparer à ces temps de retrouvailles et parfois de souvenirs pas toujours agréables, positifs. Mais aussi pour les jours suivants les rencontres de familles.

Prendre soin de soi, c'est une décision que l'on prend chaque matin en se réveillant ; c'est choisir de se choisir et de vouloir ce qu'il y a de mieux pour soi.

Car on ne peut donner ce que l'on n'a pas / plus.

Il nous faut d'abord penser à soi, remplir notre réservoir d'amour et d'attention envers nous-mêmes, pour pouvoir donner, partager avec les autres.


Nous pourrons en discuter ensemble lors d'une consultation et avancer sur ce chemin vers le mieux-être global.






bottom of page