top of page

L'inflammation à la base de nos maux ?


Je me laisse bien souvent guider dans mes réflexions par des remarques ou des questionnements de personnes que je rencontre.

Dans l’immeuble où se situe mon cabinet, travaillent ostéopathe, chiropraticienne, kinésithérapeute ; de bien belles professions. Mais je suis étonnée du fatalisme de chacun, patients et professionnels, devant certaines pathologies, dont les fameuses inflammations chroniques, les maladies en -ite (dont le nom finit par les lettres ITE).


Dans sa pratique, la Naturopathe s’attache à trouver la cause des problématiques pour pouvoir les soulager grâce à des moyens naturels.

En effet, lorsque vous venez avec une problématique en consultation, il arrive souvent que celle-ci ne représente que l’arbre qui cache la forêt, et dont vous n’avez peut-être pas conscience. Ces soucis sont certainement l’expression d’un problème plus profond, et peut-être d’une inflammation chronique dans votre corps.


Qu'est-ce qu'une inflammation ?

L’inflammation est une réponse immunitaire du corps humain destinée à réparer une lésion causée par une blessure ou par un agent infectieux. Ce mécanisme naturel et biologique est le reflet du pouvoir de défense et d’auto-guérison de l’organisme.

Quand vous vous tordez la cheville, celle-ci gonfle, devient rouge, chaude et vous fait mal. Et pour cause, le corps envoie massivement des globules rouges et blancs entraînant une accumulation de chaleur et de sang. En parallèle, un œdème se crée et votre cheville gonfle suite à la dilatation des vaisseaux sanguins et lymphatiques. En définitive, votre cheville se retrouve immobilisée par votre corps afin de favoriser son auto-guérison.

L’inflammation se résume en 4 mots : rougeur - chaleur - douleur - gonflement


Inflammation aiguë, inflammation chronique ; quelle différence ?

L’inflammation est donc bien l’expression de la force vitale de l’organisme. Il réagit aux agressions pour se défendre et se protéger.

La problématique se crée lorsque l’inflammation est aiguë et que le corps n’arrive plus à maintenir un équilibre optimal. Notre organisme dispose d’organes « filtres », les émonctoires, qui lui permettent d’évacuer les déchets pour rester en bonne santé. Ces organes sont le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau, dont les déchets évacués sont les selles, les urines, la transpiration, le sébum et le CO2.

Il arrive que votre corps sature et ne soit plus en mesure d’évacuer ses déchets correctement. Cela peut être dû à de multiples facteurs, tels que la nourriture transformée, le stress, l’alcool, les médicaments, la cigarette, un environnement pollué (eau, air, cosmétiques, habitat) et surtout l’accumulation de ces causes. Votre corps s’acidifie et votre équilibre acido-basique est perturbé. C’est à ce moment-là que votre système immunitaire trop sursollicité finit par saturer et que l’inflammation devient aiguë.

La problématique s’aggrave quand dans un deuxième temps, l’inflammation devient chronique et que vos intestins sont endommagés. En effet, quand la barrière intestinale devient perméable, elle laisse passer des éléments qui habituellement devraient se retrouver dans les déchets de votre organisme (selles, urines, transpiration, sébum, CO2). Par conséquent, pour se défendre contre ces envahisseurs, le corps crée une inflammation. Cependant, lorsque celle-ci dure, elle entraîne des réactions inflammatoires en cascade. En fin de compte, l’inflammation se propage doucement à l’ensemble de l’organisme pour finir par devenir chronique.


Quels sont les signes d'un corps inflammé ?

Voici une liste non exhaustive des symptômes qui peuvent apparaître en cas d’inflammation aiguë :

  • Cheveux et ongles cassants

  • Caries dentaires à répétition

  • Gencives qui saignent

  • Problèmes de peau : eczéma, psoriasis

  • Reflux acides

  • Irritabilité

  • Réveils nocturnes

  • Douleurs digestives : ballonnements, gaz

  • Tendance aux calculs rénaux

  • Crise de goutte

En cas d’inflammation chronique :


  • Fatigue très importante

  • Migraines

  • Vertiges

  • Malaises fréquents

  • Douleurs digestives : constipation

  • Douleurs corporelles permanentes

  • Douleurs articulaires

  • Raideurs musculaires

  • Perte de cheveux

Il n’est pas rare que ces symptômes attirent assez peu notre attention car ils nous paraissent bénins, sans peu d’importance réelle. A la suite d’une consultation chez le médecin, des antalgiques, des anti-inflammatoires seront prescrits, pour temporiser, calmer les douleurs, masquer les symptômes. Ces médicaments, avec leurs effets secondaires et/ou indésirables à plus ou moins long terme, n’aideront pas l’organisme à gérer la problématique. On apprend, avec la médecine traditionnelle occidentale, à éteindre quelques braises sans réfléchir à ce qui a conduit au départ du feu. On apprend à soulager nos symptômes sans se soucier de la cause de ceux-ci et de leur interaction.

L’inflammation peut donc en toute tranquillité continuer son œuvre dans l’organisme, plus ou moins silencieusement, et à divers endroits.


Quand les douleurs se transforment en maladies...

Quand les douleurs sont mises en sourdine par les médicaments, le corps est inflammé et donc sujet aux maladies chroniques et auto-immunes, telles que :

- Les maladies découlant d’une inflammation aiguë (pathologies en -ite) :

  • Sinusite

  • Cystite

  • Rhinite

  • Bronchite

  • Otite

  • Conjonctivite

  • Gastrite

  • Tendinite

  • Colite

- Les pathologies découlant d’une inflammation chronique :

  • Maladies auto-immunes (thyroïdite d’Hashimoto, maladie cœliaque, maladie de Crohn)

  • Diabète

  • Maladies cardio-vasculaires (Infarctus du myocarde, hypertension, angine de poitrine)

  • Maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson)

  • Cancers

Comment soulager efficacement et naturellement l'inflammation ?

En modifiant votre hygiène de vie et en adoptant de nouvelles habitudes, vous pourrez très vite observer des effets positifs sur votre corps. Retrouvez dans le parcours Naturo « Alimentation anti-inflammatoire » les conseils, informations et recettes pour lutter contre l’inflammation.


Je vous partage ici quelques grandes lignes :

Privilégiez une alimentation alcalinisante et anti-inflammatoire riche en fruits et légumes, protéines végétales, omégas 3 et céréales pauvres en gluten et à faible indice glycémique. L’inflammation démarre souvent dans les intestins : évitez donc les aliments inflammatoires comme les produits laitiers, la viande, le gluten, l’alcool et le café…

Pratiquez une activité physique régulière afin de renforcer les processus d’élimination de votre corps. L’activité physique permet d’évacuer les toxines et de relancer les circulations sanguines et lymphatiques. Aussi, elle assure le maintien de l’équilibre acido-basique qui garantit le fonctionnement optimal de votre organisme.

Apprenez à gérer votre stress par la pratique d’une activité physique, de yoga, méditation, d’exercices de respiration ou en vous offrant du temps pour vous (balades en nature, massages, réflexologie, etc…). On oublie bien trop souvent que le stress et les émotions mal / non gérées (enfouies ou exacerbées) ont des conséquences physiologiques sur notre corps. Le stress peut notamment entraîner une perte importante de minéraux, perturber votre digestion ou augmenter votre rythme cardiaque provoquant parfois des maladies plus sévères, surtout s’il est chronique.

Enfin, prenez rendez-vous avec un.e naturopathe pour chercher la cause de vos maux, apprendre à devenir acteur de votre santé et vous faire conseiller si nécessaire dans le choix et la prise de compléments alimentaires.


Pour savoir si vous êtes en inflammation, je vous ai partagé un petit questionnaire ici.


Ne restez pas seul-e face à l’inflammation et ne vous contentez pas de soins locaux et momentanés. Prenez soin de vous en agissant de manière globale et durable.





Σχόλια

Βαθμολογήθηκε με 0 από 5 αστέρια.
Δεν υπάρχουν ακόμη βαθμολογίες

Προσθέστε μια βαθμολογία
bottom of page