top of page

Nos émotions au cœur de la naturopathie - partie 2/3

Nous avons vu dans l'article précédent ce qu'étaient les émotions et plusieurs raisons pour lesquelles il était impératif de les reconnaître, de les accueillir et de les exprimer.

Continuons ensemble notre exploration sur ce sujet passionnant qui nous touche tous /toutes et qui bien souvent perturbent notre vie -et nos relations- quand on ne s'écoute pas assez.


Météo émotionnelle différents clichés d'une jeune femme avec différentes émotions bien-être sourire surprise pleurs tristesse colère ennui dégoût peur

La gestion des émotions 

Pour apprendre à gérer ses émotions, il est important de savoir les reconnaître et les nommer.

Pour rappel, les émotions principales sont : la joie, la tristesse, le dégoût, la colère, la peur et la surprise (cette dernière n'étant que très ponctuelle).

Une fois nommée, analysée, évaluez l’intensité de l'émotion que vous ressentez.

Par exemple sur une échelle de 0 à 10.

Essayez ensuite de comprendre ce qui a provoqué cette émotion ou ce conflit émotionnel.

A quel endroit du corps se manifeste-t-elle principalement ?

Qu’est-ce que vous ressentez ?

Analysez, décodez si l’émotion est appropriée ou dysfonctionnelle (si elle vous perturbe, si elles est exagérée ou toxique).

Notre cerveau ne fait pas la différence entre une émotion passée et présente. Celle-ci pourra réveiller un conflit passé et l'amplifier. Ainsi une émotion imaginée par le fait de rumination ou de somatisations aura le même impact qu’une émotion réelle.

Ainsi, cette démarche d'analyse, cette "météo émotionnelle", permet de ressentir plus intimement ses émotions et de prendre un certain recul afin de se dégager de cette emprise.


Quel est l’impact de nos émotions sur la santé ?

Quand une émotion est bloquée, cela occasionne une diminution de nos capacités physiques et intellectuelles. Notre organisme est moins résistant face aux agressions virales et bactériennes, ce qui engendre une baisse de notre système immunitaire.

Le stress, le conflit émotionnel seraient impliqués étroitement dans l’origine des maladies auto-immunes. Garder nos émotions en nous, avoir une vie intérieure ou encore faire pédaler notre petit vélo nous amène à nous auto-saboter. Cela nous empêche également de moins bien respirer, nous conduisant à des insomnies. Cette tendance à voir la vie, le verre à moitié vide nous conduit à la dépression ou encore à des troubles cardio-vasculaires.

 

Un conflit émotionnel peut entraîner à long terme, des comportements compulsifs comme des addictions au sucre, à l’alcool, au tabac.

Ces troubles et plus particulièrement les troubles alimentaires, nous compulsent à ingérer pour nous soulager, à rentrer dans le circuit de la récompense.

Le fait de manger ses émotions quand tout va mal, entraîne de nombreux troubles digestifs qui sont probablement liés à des émotions non digérées.

Des expressions courantes comme « je ne l’ai pas digérée » ou « cela me reste sur l’estomac » cela vous parle ?

 

Quels sont les signes annonciateurs d'un conflit émotionnel ?

Les signes annonciateurs sont les précurseurs d’une maladie en latence. Ils doivent nous alerter sur notre santé et notre état de stress.

Écouter son corps et ses ressentis est la façon dont nous devons gérer nos conflits internes et nos besoins.


Jeune fille triste appuyée sur un mur mal-être tristesse

Parmi les signes annonciateurs le plus courants, nous retrouvons :

  • L’anxiété

  • Les ruminations

  • Les migraines

  • Les troubles du sommeil

  • Les pertes de mémoires

  • Les tensions musculaires au niveau des trapèzes et du cou

  • Les colères

  • La gorge nouée

  • Les infections à répétitions

  • Les troubles digestifs

  • L’hypertension artérielle

  • La fatigue, la baisse de la libido

  • Les troubles cutanés

  • La transpiration excessive

  • Etc…


Il faut ajouter à ces signes annonciateurs le langage, les vêtements portés, la distance du contact…

Autant de petites choses qui peuvent vous alerter sur vos ressentis et votre état émotionnel. Et de celui de vos proches.


Quelles sont les 12 émotions le plus souvent ressenties ?

Si vous prenez quelques instants avant de lire la suite, essayez de noter les émotions que vous ressentez le plus.

Après avoir lu la liste ci-dessous, vous pourrez aussi les lister pour réaliser celles qui ne font pas partie de votre vie et qui vous manquent peut-être.

Ces émotions sont :

  • La joie : un état agréable et profond qui procure du repos et du bien-être.

  • La gratitude : un sentiment d’appréciation et de reconnaissance pour ce que l’on a ou ce que l’on reçoit.

  • La sérénité : un état de calme, de paix et de tranquillité intérieure.

  • L’intérêt : une curiosité et une attention portée à quelque chose qui nous stimule ou nous intrigue.

  • L’espoir : une attente positive et confiante en l’avenir, en soi ou en les autres.

  • La fierté : un sentiment de satisfaction et d’estime de soi pour avoir accompli quelque chose de difficile ou de méritoire.

  • L’amusement : un plaisir ludique et spontané, souvent accompagné de rire ou de sourire.

  • L’inspiration : un élan créatif et motivant, provoqué par l’admiration ou l’émulation de quelqu’un ou de quelque chose.

  • L’émerveillement : une sensation d’étonnement et de respect, face à la beauté, à la grandeur ou à la complexité de quelque chose.

  • L’amour : un sentiment profond et durable d’affection, d’attachement et de complicité envers quelqu’un ou quelque chose.

  • La compassion : un sentiment d’empathie et de bienveillance envers la souffrance ou le malheur d’autrui.

  • L’admiration : un sentiment de respect et d’appréciation envers les qualités ou les réalisations de quelqu’un ou de quelque chose.

Ces émotions positives sont bénéfiques pour notre santé, notre bonheur et notre épanouissement personnel.

Elles nous aident à renforcer nos relations, à développer nos talents, à surmonter les difficultés et à donner du sens à notre vie.


Femme en bonne santé buvant un smoothie vert dans sa cuisine avec des fruits sur le comptoir

Quels sont les outils en naturopathie ?

 La naturopathie étant une aide holistique tant en prévention qu'en accompagnement, elle sera utile dans votre quotidien et ceux de vos proches.

En tant que naturopathe, j'ai plusieurs outils à ma disposition pour vous aider dans cette démarche vers une bonne santé émotionnelle, un mieux-être et une énergie vitale retrouvés.


  • PRENDRE CONSCIENCE

Prendre conscience du lien entre le comportement et son origine émotionnelle permet de lever les blocages provoquant ainsi la maladie.

 

  • SE PROTÉGER

Se protéger de tout ce qui est négatif et donc de s'éloigner de ce stimulus à l’origine de ce conflit. Se diriger vers les personnes positives en se préservant des sources toxiques. C'est essentiel. Cela peut paraître évident pour les personnes qui ne sont pas concernées directement mais quand on est aux prises avec une personne toxique dans son entourage, il n'est vraiment pas aisé de fuir même si cela est vital pour notre bien-être et notre survie. Mais il est primordial de le faire pour se retrouver et avancer vers le positif.

 

  • POSITIVER

S'entraîner chaque jour, se répéter des affirmations positives personnelles et propres à chacun pour s’imprégner de bonheur afin de retrouver la confiance nécessaire. Noter les événements quotidiens agréables, les faire durer, pour ainsi les retrouver. Ils seront de véritables leviers pour votre bien-être.

Vous pourrez pratiquer le pot de gratitude et dire merci aux personnes qui vous entourent pour ce qu'elles sont et font.

 

  • RESPIRER

Pratiquer la respiration, la cohérence cardiaque, la méditation, la relaxation, la visualisation ou autres techniques qui apportent le calme, le recul pour se recentrer.

Cela permet de faire travailler le nerf vague, circuler le message, l’énergie facilitant son accueil et sa sortie.

 

  • EXPRIMER, ÉCRIRE, DESSINER

Le fait d’extérioriser son émotion, son conflit permet de ne pas intérioriser et de ce fait ne se cristallise pas et donc ne provoquant pas ainsi une maladie.

Si le besoin de crier, pleurer, alors allez-y, faites-le. Soulagez-vous, déchargez ce trop-plein. Cela peut passer aussi par l’écriture en terminant toujours par une note positive ou chez les enfants par le dessin.

Avec le pot de gratitude vous pourrez vous exprimer en notant les événements positifs de votre journée et les retrouver les jours où le moral sera en berne.

En se déchargeant, en pleurant, en criant, en dessinant, on laisse partir quelque chose qui n’est plus, laissant la place à la bienveillance, la joie, la paix…

 

  • LÂCHER PRISE

Laissez vos émotions apparaître et exister. Toute émotion reste éphémère, qu’on le décide ou pas.

Le fait de laisser circuler l'émotion n’est pas synonyme de faiblesse, y faire face est la plus belle des forces de guérison.

Ainsi, vous pouvez continuer votre route sur votre chemin de vie.

Vous n’êtes pas l’émotion que vous ressentez, ne la jugez pas, laissez-vous aller, laissez filer l’émotion. Accordez-vous un temps de repos, de bien-être et lâchez ! Ne vous cramponnez pas à ce que vous ne maîtrisez pas ! Choisissez la douceur en vous faisant du bien et non la torture en vous maintenant dans la souffrance.

 

  • BOUGEZ

L’activité sportive permet en autre d’augmenter ses défenses immunitaires, d’acquérir une force physique, et surtout permet d’améliorer sa santé sur tous les plans en favorisant une détente musculaire et psychologique.

L’activité sportive facilite le lâcher prise des tensions, vous ressource avec l’extérieur et nous éclaire en période obscure. La mise en mouvement du corps enclenche la sécrétion de neurotransmetteur comme la dopamine permettant le starter, le plaisir et de ce fait apporte de l’énergie et d’endorphine qui est plutôt euphorisante, anti-fatigue et anxiolytique.


  • ALIMENTATION

Misez sur l’alimentation avec des céréales complètes, des crustacés, oléagineux pour faire le plein de magnésium !

N’oubliez pas les omégas 3 indispensables pour le système nerveux.

Manger correctement au bon moment de la journée est essentiel pour une bonne santé mentale, émotionnelle et donc globale.

Je peux vous y aider en me basant sur votre tempérament, votre activité, vos besoins et éventuellement vos carences en neuromédiateurs.


  • S’AIDER

Utilisez des huiles essentielles telle que la lavande ou le petit grain bigarade pour vous détendre et lâcher le mental.

Utilisez des élixirs floraux (Fleurs de Bach) qui vous aideront à mieux gérer l’émotion du moment.

Les massages et séances de réflexologie plantaire seront des aides également appréciées pour prendre du temps pour soi, se retrouver dans son corps (se le réapproprier), se détendre et réactiver tous les systèmes et organes de notre organisme bien trop sollicité.

Ne restez pas seul-e face à vos difficultés actuelles, qu'elles soient émotionnelles, relationnelles, etc... Toute douleur, difficulté est à prendre en compte et finira tôt ou tard en maladie.

Mettez des mots sur vos maux.

J'ai l'habitude de reprendre cette célèbre phrase de Jacques Salomé, psychosociologue contemporain, car au fil des années j'ai réalisé qu'il avait parfaitement raison.

Tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime.

Ne restez pas seul-e avec vos non-dits, vos émotions non accueillies et non ou pas assez bien gérées.





 

28 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page