top of page

Nos émotions au cœur de la Naturopathie 3/3

Continuons notre parcours autour des émotions.

Dans le premier post, nous avons vu ce qu'étaient les émotions et comment les appréhender.

Dans le second, nous avons vu les différentes problématiques liées aux émotions non exprimées et en quoi la naturopathie peut vous aider, vous accompagner pour la gestion de vos émotions.

Dans celui-ci, nous allons voir l'impact de celles-ci sur notre santé.


Connaissez-vous la relation étonnante entre vos émotions et vos organes ?

Nous sommes à la fois corps physique, esprit et âme.

Notre corps, notre mental, et nos émotions sont donc indissociables.

C'est l'équilibre entre ces 3 aspects de nous-mêmes qui définit notre état de santé global.

Les émotions représentent des modifications de l'esprit en réponse à une perception personnelle des messages et des stimuli de l'environnement.


Quel est donc l'effet de nos émotions sur les organes ?

Chaque émotion est associée à un organe qu'elle affecte particulièrement.

En cas de déséquilibre émotionnel, c'est donc l'organe correspondant qui sera impacté en premier.

Ce lien est bidirectionnel, c'est à dire qu'il fonctionne dans les deux sens.

Un organe touché par une pathologie ou un déséquilibre peut donc provoquer une perturbation de l'humeur qui lui est associée. Par exemple : la peur est liée à l'organe reins ; chaque partie du binôme peut impacter l'autre.


Connaissez-vous l'horloge biologique de la médecine traditionnelle chinoise ?

Vous avez peut-être entendu parler d'horloge biologique mais pas forcément de celle issue de la médecine chinoise.

Il y a longtemps la médecine traditionnelle chinoise (MTC) a découvert que le corps fonctionne selon une horloge des organes qui se reflète dans les méridiens d'énergie, eux-mêmes liés aux différents organes.

On appelle ce processus le rythme circadien.

En MTC, l'horloge biologique est le fruit d'un parcours de l'énergie vitale dans le corps tout au long de la journée. Les déficits de cette énergie peuvent expliquer l'apparition de maux sur certains organes.

On peut donc comprendre pourquoi, en fonction de nos émotions et de la faiblesse de certains organes, on peut se réveiller à certaines heures de la nuit, et ce pendant une longue période, sans en comprendre la raison.


On peut dresser ainsi un tableau de ces liens émotion négative / organe / horaire de l'organe dominant :

ÉMOTION

ORGANE

HORAIRE DE L'ORGANE

Colère & frustration

Foie

de 1 à 3 h

Tristesse & dépression

Poumons

de 3h à 5h

Émotions refoulées

Intestins

de 5h à 7h

Souci, anxiété & inquiétude

Pancréas

de 9h à 11h

Haine

Cœur

de 11h à 13h

Peur & frayeur

Reins

17h à 19h

En connaissant ce lien existant entre les émotions négatives et les organes, il est possible de les accueillir plus aisément, de comprendre et de mieux les gérer pour les transformer en pensées positives, bienveillantes, et ainsi favoriser la guérison de l'organisme.


Réflexion :

L'émotion a un message à vous délivrer.

Prenons le temps de réfléchir à ce qu'elle veut nous dire. En toute bienveillance, sans jugement, pour voir ce qui se cache derrière cette émotion, décoder le message, le besoin sous-jacent.

Peut-être avez-vous besoin de vous isoler, de vous sentir compris-e / écouté-e, d'être réconforté-e, entouré-e, soutenu-e...

Est-ce ponctuel ou récurrent ces derniers temps ?


Il est important de respecter son propre rythme pour ce travail sur les émotions. Ça prendra du temps, ce ne sera pas simple mais c'est vital pour aller mieux.

Soyez doux et bienveillant envers vous-même.

Ecoutez-vous.

Respectez-vous.

Aimez-vous.

Ne restez pas seul-e face à cette enquête à mener et cette quête émotionnelle. Face à des non-dits, des émotions peut-être refoulées, des maux qui sont traités médicalement mais sans résultat probant.

Si vous souhaitez être aidé-e, je peux vous accompagner dans cette enquête pour découvrir l'origine de vos maux, douleurs, problématiques de santé, ou dans la gestion de vos émotions et/ou de votre stress.

Ne vous précipitez pas sur les anxiolytiques et anti-dépresseurs (ils peuvent être une aide ponctuelle mais ce n'est pas une solution à long terme). Il est possible d'être accompagné-e efficacement avec d'autres moyens qui prendront en compte l'origine de vos difficultés et votre bien-être global.





14 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page