top of page

Comment les produits transformés altèrent ma santé ?

Revenons sur un point très important qui n’est pas souvent mis en avant alors qu’il est primordial : je veux parler de l’acidité dans notre corps. Nous en avons parlé un peu dans un précédent article.

L’acidose est l’ensemble de troubles générés par une acidité chronique dans notre organisme. Cet excès d’acidité génère divers symptômes qui vont se manifester différemment d’une personne à une autre : pour certains ce sera au niveau psychologique et psychique (avec des sautes d’humeur, de l’anxiété, une dépression…), pour d’autres ce sera au niveau digestif, articulaire ou une fatigue chronique, ou maladies de toutes sortes non expliquées parfois…


Est-ce irréversible ?

Pour pouvoir solutionner le problème, il faut en connaître l’origine.

Tout d’abord, le stress ! C’est gros pourvoyeur en acidité. D’autant plus s’il se maintient dans le temps, si vous vivez/subissez des épisodes inquiétants sur le long terme, si vous êtes très anxieux ou que la situation subie vous laisse dans un état de mal-être constant, alarmant…


Une consommation excessive d’aliments transformés contribue à augmenter l’acidité dans notre organisme. Les plats préparés, les boissons sucrées, les céréales soufflées notamment et/ou sucrées, les snacks, etc…sont acidifiants pour notre organisme.


Alors, que faire ?

Je vous propose quelques astuces pour réduire votre consommation d’aliments transformés, acidifiants (= qui produisent de l’acidité), et pour retrouver un équilibre de vie, une meilleure santé, un bien-être retrouvé !

Évitez les boissons gazeuses, sucrées, les alcools et aliments sucrés : dans les sodas, l’acidité est masquée par la grande quantité de sucre. Le sucre est par nature acidifiant. Donc toutes les boissons sucrées et/ou gazeuses, les aliments, pâtisseries, gâteaux, desserts sont acidifiants. Je ne vous demande pas de tout stopper du jour au lendemain ; si vous le faites et que c’est OK pour vous, très bien, sinon diminuer progressivement pour qu’il n’y a pas ce sentiment de manque. Pour rappel, les études scientifiques ont prouvé que le sucre était plus addictif que la cocaïne ! Vous pourrez retrouver ces notions dans l’article dédié.


L’alcool dans le cœur se transforme en sucres. Ce n’est un secret pour personne : l’abus d’alcool nuit à la santé ! Qu’elle soit physique ou mentale. A long terme, boire trop d’alcool peut augmenter le risque de cancer, de démence, de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral. De plus, l’alcool se transforme en sucre dans l’organisme et sera stocké pour longtemps. Tout est dans l’équilibre, mais jamais dans l’excès.


Choisissez des aliments frais et naturels, de production locale, bio si vous le pouvez financièrement (comparez les prix : vous serez parfois surpris !) : les fruits, les légumes, les oléagineux (noix, noisettes, amandes…), les graines (lin, courge, chia, tournesol…) sont des sources naturelles d’aliments alcalinisants qui aident à réduire l’acidité de votre organisme. Amusez-vous à les ré-introduire dans votre quotidien !


Cuisinez ! En cuisinant vous-même (et en famille), vous pouvez mieux contrôler les ingrédients utilisés et vous appréciez d’autant plus ce que vous allez manger. Vous évitez également les additifs alimentaires présents dans les aliments transformés. Vous vous faites plaisir par l’achat de produits colorés et par la transformation infinie en repas variés et goûteux !


Si possible, planifiez vos repas à l’avance ; vous pouvez profiter ainsi des promotions dans vos magasins, vous préparez vos repas avec des aliments sains et vous réduisez votre consommation d’aliments transformés. Vous faites des économies et vous faites du bien à votre corps ! Gardez un soir pour les restes des 2 derniers jours, ou cuisinez le soir pour votre repas et du soir et du lendemain midi si vous mangez à l’extérieur.


Lors de vos achats, lisez bien les étiquettes : les aliments transformés contiennent de nombreux additifs alimentaires et des ingrédients artificiels, qui augmentent l’acidité et influent directement sur le comportement (le glutamate par exemple aurait un effet neurotoxique et certaines personnes peuvent souffrir après ingestion de maux de tête et douleurs diverses…).


Optez pour les super-aliments, que l’on appelle aussi alicaments (contraction de aliments-médicaments) : baies de Goji, curcuma, noix de cajou, amandes, ail, gingembre, … nous y reviendrons dans un prochain article.



Pour conclure : Être en bonne santé n’est pas irréalisable !

Réduire votre consommation en aliments transformés vous aide à maintenir un pH équilibré dans votre organisme et à prévenir une multitude de problématiques de santé. En cuisinant vous-même à partir d’aliments naturels, frais ou surgelés, en évitant les aliments sucrés, les boissons gazeuses, les excès d’alcool, vous pourrez aisément réduire votre consommation d’aliments transformés et acidifiants pour votre organisme. Vous pourrez retrouver ou maintenir votre bien-être idéal.


Se faire plaisir de temps en temps n’est pas mauvais en soi : tout est une question d’équilibre !




Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page