Laurence TREHOUT
Naturopathie à Alès
9 rue Jules Renard, 30100 Alès
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h30
 
06 09 45 67 75

4 conseils naturo pour une bonne digestion

28 Jan 2022 Laurence TREHOUT Vie quotidienne

Fatigue, somnolence, digestion difficile, lourdeur, ballonnements, douleurs abdominales…

Ces petits désagréments qui suivent bien souvent nos repas sont souvent causés par une digestion non adaptée.

Manger dans le calme

Nombreuses sont les personnes qui ne prennent même pas le temps de s’asseoir pour manger. Ne se posent pas. Ne se pausent pas.

Le stress est l’un des facteurs principaux de la mauvaise digestion.

Prendre ce temps de repas nous permet d’écouter les sensations de notre corps. De ne pas finir son assiette même si on nous l’a répété de nombreuses fois, étant enfant. Non, ce n’est pas une obligation ! Il faut s’écouter. Ecouter notre corps. Le forcer à ingérer plus qu’il n’en veut provoque une mauvaise digestion. Lourde et lente.

Manger dans le calme, en conscience. En profitant de votre entourage (exit télé et téléphone pendant le repas…).

Bien mastiquer

« L’estomac n’a pas de dent ». Cette expression bien connue exprime une réalité évidente : la première étape de la digestion se fait dans la bouche.

Bien mastiquer est donc une étape essentielle, primordiale dans la digestion. Il faut « mâcher le travail » à l’estomac. Avec des aliments mieux mastiqués (plus longuement), l’assimilation des aliments devient correcte et facile. L’estomac est donc moins sollicité et déploie moins d’énergie pour faire son travail.

Les bonnes associations

Tous les aliments ne se digèrent pas de manière identique.

Les fruits et la viande ne sont pas digérés à la même vitesse.

Si l’on consomme des fruits en dessert à la fin du repas, ceux-ci seront placés en haut du bol alimentaire et attendront que l’estomac ait géré les aliments précédents (légumes, viandes, féculents, céréales…). Pendant leur attente, ils vont fermentés. Donc gaz et digestion ralentie…

Les fruits seront donc mangés lors des en-cas, du matin ou de l’après-midi, soit 1 heure avant le repas ou 3 heures après.  

De même, on privilégiera des légumes (frais, locaux, de saison, bio) au déjeuner et dîner, soit une proportion idéale de 50% de l’assiette. On évitera de consommer au cours du même repas des féculents et de la viande, qui sont ensemble trop lourds pour le travail de l’estomac. On n’oubliera pas les légumineuses une fois par semaine (pour leur richesse en fibres) associées à des céréales (2/3 de légumes secs pour 1/3 de riz, amarante, quinoa, etc…).

Quid du grignotage ?

Si vous ne pouvez attendre le repas suivant, prenez l’habitude d’une saine collation : fruits frais + oléagineux. Ne succombez pas au grignotage qui vous fait avaler un peu tout et n’importe quoi, qui n’est pas utile pour votre organisme. Mettez dans votre sac un fruit et un sachet de fruits secs/ amandes, noix, noisettes… et vous en éprouverez tout autant de plaisir, sans culpabiliser par la suite.

Pour finir, se faire plaisir en mangeant est indispensable !  


Articles similaires

Derniers articles

5 conseils pour retrouver le sommeil

Comment traiter les intolérances alimentaires ?

Semaine de la réflexologie plantaire

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.